PROJET

Expérimentation sociale européenne HOPE in Stations

Logement et hébergement
Maison
Créer les conditions d’une expérimentation réussie sur la durée

HOmeless PEople in train stations : Améliorer la prise en charge des personnes en errance dans les gares

Cette première expérimentation sociale transnationale s'est déroulée, durant deux ans (2010-2011), dans trois gares européennes : Paris-Nord, Bruxelles-Centrale et Roma-Termini. L’attractivité des gares, pour les personnes sans abri, est identique dans toutes les capitales européennes (lieux d’anonymat, espaces de chaleur, possibilité d’une subsistance minimale, voire de socialisation). Cependant, la prise en charge de l’errance diffère d’un pays à l’autre au sein de l’union européenne.
L’Ansa a construit cette expérimentation sociale afin de proposer une réponse homogène et surtout plus efficace sur le territoire européen. Ce projet analyse les pratiques existantes dans les gares de sept capitales européennes : Berlin Zoo, Bruxelles Centrale, Luxembourg Central, Madrid Atocha, Paris Nord, Rome Termini, Varsovie Centrale. Une analyse sociopolitique ainsi qu’une cartographie de l’errance en gare seront réalisées avant d’évaluer la mise en place d’un nouveau dispositif de prise en charge de l’errance à partir du cœur des gares autour du référent social, dans trois des sept gares.
 
Pilote du projet, l’Ansa, a animé et encadré un partenariat de onze organisations, réparties dans sept pays européens (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Luxembourg et Pologne). Ce projet est cofinancé par la Commission européenne, le ministère de la Cohésion sociale en France, le Secrétariat d’État à la lutte contre la pauvreté en Belgique, ainsi que par la SNCF.
 
L’impact de ce nouveau dispositif d’intervention sociale sur le quotidien des personnes en errance dans et autour des gares européennes a fait l’objet, fin 2011, d’une évaluation ex-ante/ex-post, dont la méthodologie se base sur des enquêtes auprès des personnes en errance, auprès des organisations sociales intervenant à leur attention dans et autour des gares ainsi qu’auprès des agents ferroviaires formés à la problématique.

Projet financé par la Commission européenne

L'équipe

Sylvie
Le Bars

Les partenaires

Drapeau Européen

Commission européenne